Trouver fabricant trouver partenair
champs obligatoires

Les normes dimensionnelles d'un escalier

Découvrez sur cette page tout ce qu'il faut savoir sur les normes dimensionnelles autour de l'escalier suivant le DTU 36-3 et les essentiels notamment sur la hauteur des marches, le nez de la marche, le giron, l’échappée et l'emmarchement. Un autre aspect à ne pas négliger dans la conception et construction d'un escalier et ses réglementations, c’est celui qui concerne les proportions, les dimensions des marches pour que le balancement de l’escalier soit réalisé dans les règles de l’art et garantisse le confort et la sécurité.

La hauteur des marches

La hauteur des marches est importante pour des raisons évidentes de sécurité et de confort d'un escalier. Si vous avez déjà trébuché dans un escalier, vous vous êtes peut-être posé la question de la hauteur des marches. Sont-elles trop hautes ou trop basses ? Qu'est-ce qui définit la hauteur des marches d'un escalier et comment elle se calcule ? La hauteur de marche est comprise généralement entre 16 et 23 cm. Et la hauteur de marche définira aussi le nombre de marches disponibles pour l'escalier. Les règles pour la hauteur d'une marche tiennent compte du style de l'escalier, de la forme de l’escalier (droit quart tournant, courbe en en colimaçon) et du lieu de destination de l’escalier (maison individuelle ou bâtiment public). La hauteur de marche maximum est de :

  • 21 cm en maisons individuelles (23 cm pour les escaliers en colimaçon)
  • 18 cm pour les personnes à mobilité réduite en logement dans des bâtiments d’habitation collective et maison individuelles
  • 17 cm pour les lieux de travail et les parties communes bâtiments d'habitation collective
  • 16 cm pour des établissements recevant du public

Le giron d'un escalier - les normes

Le giron, aussi appelé profondeur de marche, est la distance horizontale (la largeur) entre deux nez de marches. La ligne de foulée, sur laquelle sera mesurée le giron ainsi que l'échappée, est placée au milieu de l'emmarchement s'il est inférieur ou égal à 120 cm et à 60 cm de la main-courante intérieure si l'emmarchement est supérieur à 120 cm.

Le giron minimum est de :

  • 19 cm dans les maisons individuelles
  • 24 cm pour les personnes à mobilité réduite en logement dans les bâtiments d'habitation collective et maisons individuelles
  • 28 cm sur les lieux de travail et parties communes bâtiments d'habitation collective
  • 28 cm dans les établissements recevant du public

L'emmarchement d'un escalier - les normes

L'emmarchement est un terme technique qui correspond généralement à la longueur de marche et détermine la largeur utile de l'escalier. La largeur de passage recommandée pour les escaliers intérieurs est de:

  • 70 cm dans des maisons individuelles
  • 80 cm pour des personnes à mobilité réduite en logement
  • 100 cm pour des parties communes dans des bâtiments d'habitation collective
  • 120 cm dans des établissements recevant du public

L'échappée d'un escalier - les normes

L'échappée est la distance entre le dessus de la marche et le plafond. Elle doit offrir suffisamment d'espace libre pour permettre éviter tout simplement de se taper la tête en montant ou en descendant l’escalier. Elle est mesurée sur la ligne de rampant (ligne tangente aux nez de marche) et sur la ligne de foulée et elle ne doit pas être inférieure à 1900 mm.

Pour permettre une circulation sans heurt et optimale dans l'escalier, il est conseillé de respecter les dimensions suivantes pour l'échappée de l'escalier :

  • 210 cm dans les locaux privatifs
  • 220 cm dans les lieux publics
Découvrez également les autres aspects sur les normes d'escaliers