Trouver fabricant
champs obligatoires

Maîtriser le langage de l'escalier signifie : respecter les cotes et les règles techniques importantes existantes qui ont été définies depuis des siècles, quel que soit le type de construction. 

Voici un glossaire regroupant les différents vocabulaires techniques d'un escalier

Le language de l'escalier
  • Echappée: hauteur libre de passage prise entre le nez de marche et la partie intérieure du plancher ou de la volée au-dessus
  • Emmargement ou largeur des marches: définit la largeur de passage utile de l'escalier
  • Giron ou profondeur des marches: distance séparant le bord de la marche et l'aplomb de la marche supérieure
  • Marche: c'est la pièce horizontale sur laquelle on pose le pied pour monter ou descendre un escalier
  • Contremarche: c'est la partie verticale entre deux marches
  • Hauteur de marche: distance séparant le haut d'une marche de la marche suivante
  • Hauteur à monter: hauteur de sol à sol fini [par exemple du parquet du rez-de-chaussée à la moquette du palier du première étage]
  • Largeur de l'escalier: distance globale marche et limon compris
  • Limon: pièce latérale sur laquelle s'engage les marches. Il existe un limon à la française, ainsi qu'un limon crémaillère à l'anglaise
  • Trémie: ouverture pratiquée dans le plancher prévue pour l'intégration de l'escalier
  • Palier: c'est la partie de plancher qui distribue les pièces d'un étage
  • Palier de repos: plateau à surface horizontale plus large que les marches et qui relie deux volées d'escalier
  • Rampe d'escalier : c'est un garde-corps rampant composé d'une main courante et d'un remplissage (balustres) destinés à assurer une protection devant un vide 
  • Main courante: la partie haute d'une rampe ou d'une balustrade qui est destinée à être prise en main