Trouver fabricant trouver partenair
champs obligatoires

Les normes pour escaliers

Dans le cadre de la construction d'un escalier, on pense d'abord à son implantation, son emplacement dans la maison. On imagine la forme de l'escalier et dans le domaine du design et de la décoration on réfléchit aux matériaux et la finition la plus adaptée à la décoration intérieure de la maison. Trop souvent le côté sécurité, réglementations et normes de l’escalier est négligé voire oublié. Mais il existe des normes et réglementations spécifiques pour l'installation d'un escalier dans une habitation. Ces normes et réglementations concernent principalement la hauteur des marches, le giron et l'emmarchement, la largeur de passage, la hauteur de la rampe et garde-corps d'étage, etc. Le balancement de l’escalier est un élément important là aussi négligé ou mal maîtrisé par de nombreux professionnels. Un escalier quart tournant ou demi tournant peut être dangereux si le balancement n’est pas fait dans les règles de l’art. Pour les personnes non spécialisées, la mise en œuvre des normes est parfois compliquée. Treppenmeister vous conseille de vous adresser à un créateur d’escaliers Treppenmeister. Ce sont des artisans qualifiés, spécialisés en fabrication d'escaliers qui connaissent bien les normes autour de l'escalier et maîtrisent les techniques de balancement, la formule de Blondel et bien d’autres choses encore.

Quelles sont les normes et les réglementations pour les escaliers ?

Quel que soit le type de construction ou la forme de l'escalier, des normes et réglementations doivent être respectées lors de la conception d'escaliers. Les normes décrivent la hauteur et la profondeur d'une marche, la largeur d'un escalier et la hauteur des garde-corps d'un escalier. Elles déterminent également tous les écartements tolérés pour que notamment, les plus jeunes soient en sécurité maximale. Le respect de ces normes est la garantie d'un escalier sûr. 
En France, il existe des normes concernant la construction des escaliers, notamment initialement la norme NF P21-210 maintenant intégrée dans le DTU 36-3 qui donne les spécifications de mise en œuvre des escaliers intérieurs et extérieurs en bois et leurs garde-corps associés. On y parle des différente dimensions associées et réglementaires pour que l’escalier soit confortable et en sécurité. Il s’agit en particulier du rapport entre la hauteur et la profondeur de marche (appelée giron), de la largeur de l’escalier, des sections et épaisseurs des bois, du taux d’hygrométrie des (bois) etc. Un escalier est un ouvrage complexe et c’est dans la maison une pièce maîtresse à ne pas négliger en termes de sécurité. On sait en effet que de nombreux accidents liés principalement à des chutes proviennent d’une conception mal maîtrisée. Les créateurs d’escaliers Treppenmeister sont formés avec un niveau de connaissance et d’exigence très élevés.

Que faut-il savoir sur les normes et règles de l’art dans l’escalier :

Les règles de l‘art dans l’escalier :

  • Le pas moyen recommandé pour un escalier doit se situer entre 590 et 640mm. Ce pas est déterminé par 2 fois la valeur de la hauteur de marche, additionné à une fois la valeur du giron (profondeur de nez de marche à nez de marche).
  • L’inclinaison d’un escalier doit être comprise entre 20°et 45°. Cette inclinaison est calculée sur la ligne de foulée pour un escalier balancé.

Les normes de l'escalier :

  • Les garde-corps rampants d’un escalier doivent avoir une hauteur d’au moins 900mm à l’aplomb du nez de marche, et au nu intérieur de la main-courante.
  • Pour un escalier sans limon, le vide entre le nez de marche et la lisse basse du garde-corps ne doit pas excéder 50mm et l’intervalle entre les lisses parallèles à la pente ne doit pas excéder 180mm. L’écart entre les barreaux verticaux ne doit pas être supérieur à 110mm.
  • Pour un garde-corps de niveau constitué d’éléments horizontaux, un remplissage est nécessaire jusqu’à 450mm. L’intervalle entre la lisse basse de ce remplissage et le sol ne doit pas excéder 110mm. Les lisses horizontales comprises entre 450mm et 1m peuvent avoir un intervalle allant jusqu’à 180mm.

Que signifie la norme CE pour escaliers ?

L'Agrément Technique Européen (ATE), la norme CE progressivement remplacé par l’Évaluation Technique Européenne, est une certification de conformité d'un produit, concernant sa qualité, son respect des normes en vigueurs et son utilisation. La norme CE a pour objet les exigences essentielles de l'escalier, telles que la stabilité de l'escalier, la sécurité de l'escalier, l'isolation acoustique ou bien encore la protection de l'environnement. Elle intègre également des exigences de durabilité de l’escalier. Ainsi, les tests réalisés sur les escaliers Treppenmeister dans le cadre de la norme CE doivent apporter la preuve de la tenue de l’escalier pendant au moins 50 ans. Grâce à sa compétence et son savoir-faire en matière de construction d'escaliers, Treppenmeister a été le premier fabricant d'escaliers en Europe a avoir obtenu l'ATE pour son escalier suspendu en bois en 2005.

La norme CE pour les gammes d'escaliers Treppenmeister

Aujourd'hui, chacune de nos constructions d'escaliers dispose d'un agrément européen ou d'une évaluation technique européenne et porte donc le sigle CE. Nous nous faisons contrôler. Chaque année, nous sommes contrôlés par la LGA Bautechnik GmbH pour vérifier si nous appliquons et respectons le système de gestion de la qualité décrit dans les agréments. Nous garantissons à nos clients qu'ils recevront un escalier sûr et conforme aux normes, fabriqué sur mesure et selon les règles de l'art. Nos obligations portent bien évidemment sur le respect des normes, de la tenue de la structure, de la qualité des matériaux et en particulier sur le séchage du bois et enfin sur la traçabilité. A titre d’exemple, lors des tests grandeur réelle réalisés dans le laboratoire d’essai de Treppenmeister, les marches sont testées avec une pression de 1,8 tonnes.

Treppenmeister vous propose à découvrir les essentiels en termes de normes et de sécurité dans l'escalier